Anodisation dure ou renforcée

Tecal-Verbrugge

TECAL-Verbrugge vous propose ses compétences dans le process de l’anodisation dure et l’anodisation renforcée. Nous vous invitons à nous consulter pour déterminer ensemble le procédé adapté à votre production.

Ces procédés offrent des caractéristiques optimales dans la protection de l’aluminium.

Anodisation dure ou renforcée

Anodisation

Comparatif de ces deux méthodes.

 

Anodisation dure

Anodisation renforcée

Température de l’anodisation

16°

Tension employée lors de l’anodisation

80 à 100 Volts

18 à 20 Volts

Épaisseur de traitement

50µ à 100µ       

20 à 50µ

Prix

Moyennement compétitif

Très compétitif

Points forts

Couche légèrement plus dure que celle de l’anodisation renforcée

Permet de préserver la rugosité, l’aspect des pièces et permet la coloration. En combinaison avec les différentes préparations de surface, le procédé ouvre des perspectives presque infinies d’aspect, de présentation, de décor pour une tenue mécanique quasi-équivalente.

Pourquoi une anodisation renforcée ?

L’anodisation renforcée est voisine de l’oxydation anodique dure (mais plus souple et moins sensible à la dilatation), ce procédé permet d’atteindre une dureté superficielle de 450Hv (en fonction des alliages). À l’origine, ce traitement était destiné pour les pistons et maîtres-cylindres des systèmes de freinages type ABS de grands groupes comme TREVES ALLEMAGNE, BOSCH, ainsi que sur des répartiteurs hydrauliques du système de freinage du TGV : SAB WABCO, actuellement FAIVELEY TRANSPORTS.

Des fabricants de poulies aluminium (THYSSEN KRUPP) ont transféré, dans l’unité de traitement de TECAL-Verbrugge, leur production de pièces à problématiques d’usures dues à des frottements (poulie de refroidissement moteur AUDI, PORSCHE, RENAULT, RVI).

Nous l’employons actuellement chez des concepteurs de machines spéciales pour la même finalité (Pharmacie, Médical, Agroalimentaire, Nucléaire). Ce procédé est aussi utilisé dans le secteur de la prothèse médicale lorsque le titane est exclu.

Le point technique sur les procédés

Les Valeurs d’usinage « Ra », « Rt » et « Portance », dans le cadre de l’anodisation renforcée, sont beaucoup moins détériorées que lors de l’anodisation dure.
Cela permet d’assurer, pour des transports de fluides ou d’air chargé de particules en contact sous haute pression, une longévité plus importante.
Le traitement par l’anodisation renforcée, sur le plan dureté, est garanti à 340HV/15g (hors alliage fortement allié avec du cuivre) et peut atteindre 450HV/50g suivant certains alliages. Il est plus performant sur des alliages de la gamme 6000 ou 5000 que la gamme 2000. Soit 120HV de plus que l’oxydation classique et 100HV de moins que l’oxydation anodique dure. Valeurs très approchantes de l’anodisation dure.

Fiabilité : plus de 10 ans d’antériorité chez AUDI

L’anodisation renforcée a l’avantage de donner une couche plus souple ; moins soumise à de grandes variations de dilatation ou de faïençage que l’oxydation anodique dure.
L’anodisation renforcée permet la possibilité d’être colmaté correctement par rapport à l’oxydation anodique dure, ce qui lui confère une absence de pollution par des éléments en contact lors de son utilisation.
fren
 iso 9001 qualiteLogo 2 IATF 16949 2016afaq 9100 aeronautique

Liens

Mentions légales
Politique de confidentialité
Contact
Plan du site
Conception WEBSHOPMPINGFRANCE mini Logo © 2018 -

 

Usine & siège social

ZI du Gast
1, Rue de l'industrie
14500 VIRE NORMANDIE

TÉL : +33 (0)2 31 09 02 96