Focus sur la capacité hors norme de la ligne d’anodisation

  • Blog

capacite hors norme anodisation tecalDotée d’une ligne intelligente automatique de traitement, l’entreprise propose à sa clientèle la meilleure protection de l’aluminium au meilleur prix. Les techniques spécifiques d’anodisation, de brillantage et de coloration, le procédé unique en France de spectrocoloration, y sont réalisés sur une ligne aux grandes capacités, permettant d’accueillir des pièces mesurant jusqu’à 3 mètres de long, sur 1,4 mètres de hauteur et 600 mm de largeur.
Récemment, une nouvelle cuve de passivation adaptée aux grandes longueurs est venue compléter les équipements très pointus utilisés par les 32 salariés travaillant dans des locaux de plus de 10 000 m2.

Une grande capacité, dans les volumes comme dans la quantité

Là où certains confrères du secteur ne peuvent traiter que quelques pièces en simultané, les équipements présents chez Tecal-Verbrugge permettent d’en installer des centaines, ce qui implique une tarification concurrentielle. Comme l’explique Yann Gourvil, directeur général, “nous voulons être repérés comme efficaces pour traiter de grandes capacités, en nous concentrant sur le traitement d’anodisation des pièces en aluminium.” Chacune des cuves de la ligne intelligente de traitement d’anodisation contient 6 000 litres de produit, multipliés par 33 cuves, ce qui représente un cubage de près de 200 000 litres au total. En effet, l’une des particularités de l’entreprise viroise est de pouvoir gérer des séries de pièces importantes en nombre, en comparaison avec certains concurrents qui doivent parfois s’arrêter à un maximum de 500 unités. Pour exemples, le marché des guidons de motos, actuellement en développement, celui des équipements haut de gamme destinés aux véhicules Jumpy de la marque Citroën, mais surtout le produit de passivation développé pour la Lucid Air, affichent des chiffres renversants. “Un client français installé près de Nantes nous alimente, nous réalisons pour lui environ 1 000 guidons par jour. De même, nous nous sommes équipés d’un beau cadre pour traiter 600 pièces par semaine à destination des véhicules utilitaires de luxe. Enfin, concernant le procédé chimique de produit passivant GARDOBOND 4707 il permet d’améliorer significativement le collage et la soudure de profils aluminés utilisés dans la conception de pack batterie. Il a été mis en place pour répondre au marché spécifique de la berline électrique haut de gamme Lucid Air, nous avons pour projet de réaliser 100 000 pièces cette année, pour 10 000 véhicules électriques.”

Une technicité pointue et innovante

L’une des stratégies de Tecal-Verbrugge consiste à ne faire qu’un seul métier, à savoir le traitement de surface d’anodisation, uniquement de pièces en aluminium. Si quelques concurrents existent à l’échelle nationale, la particularité de la structure viroise lui permet de se distinguer, grâce à la qualification IATF 16949, certification automobile délivrée par l’AFNOR qui, dans ce domaine, élève le débat. Ainsi, malgré 3 concurrents en France qualifies IATF 16949, aucun ne dispose de moyens tels que ceux de l’entreprise Tecal. Lorsque les pièces sont livrées, elles entrent tout de suite dans l’immense atelier pour être traitées sur la ligne aux capacités hors norme. Avant le passage dans les différentes cuves, une multitude d’outils permet une adaptation adéquate aux multitudes de références, de cahiers des charges et de clients. “En tant que sous-traitant, nous nous devons de disposer d’un outillage varié, soit en titane – avantageux car à la durée de vie infinie, soit en aluminium, pour répondre à toutes les typologies de pièces”, explique le directeur général. En matière de titane, utilisé pour les pièces de séries, des investissements récurrents de 6 à 8 000 € sont réalisés, dès la signature d’un marché significatif, afin d’augmenter la productivité. Au-delà de ces équipements, mais aussi des recherches, des analyses et des contrôles réalisés en laboratoire, la technicité pointue de Tecal-Verbrugge se joue également à l’échelle des ressources humaines. Aux abords de la ligne d’anodisation, des responsables qualifiés œuvrent au quotidien pour répondre positivement à des marchés pointus, épaulant les opérateurs de production ou les conducteurs de ligne.

Un potentiel sans cesse croissant

luxe tecal verbruggeChez Tecal-Verbrugge, la matière grise mise en mouvement permet de proposer des prestations de qualité, répondant, entre autres, aux exigences automobiles ou à celles du luxe. L’aluminium, dans les années à venir, restera vecteur de développement. La montée en gamme de l’entreprise d’anodisation viroise dans son enregistrement de production vient s’ajouter à la réimplantation de certains marchés externalisés de types vélos ou motos. Certains clients semblent déjà prêts à payer plus cher pour rapatrier le savoir-faire et réduire les temps de mise à disposition. Depuis l’arrivée de Jean-François Verbrugge en 2010, un long chemin a été parcouru. Au-delà de l’installation des ordinateurs dans les ateliers afin de pointer les temps de process et ainsi d’accroître la productivité, l’entrée dans le programme de formation accélérateur automobile de la BPI est venue, récemment, confirmer l’excellence des prestations vendues par Tecal-Verbrugge. Si la robotisation de l’accrochage des pièces reste un rêve en 2021, l’accompagnement par un consultant dédié depuis 2 mois laisse entrevoir un avenir radieux. “Nous travaillons avec lui, Jean-François et moi, afin de mieux exploiter notre potentiel, déterminer des domaines d’activités stratégiques et aller conquérir les marchés sur lesquels nous sommes les meilleurs, selon nos valeurs ajoutées technique, de qualité et de prix, pour atteindre des objectifs au plus vite”, indique Yann Gourvil.

fren
isoiatf

Liens

Mentions légales
Politique de confidentialité
Conditions générales de vente
Contact
Plan du site
Conception WEBSHOPMPINGFRANCE mini Logo © 2018 -

 

Usine & siège social

ZI du Gast
1, Rue de l'industrie
14500 VIRE NORMANDIE

TÉL : +33 (0)2 31 09 02 96

Certifications